Biosphère
La centrale électrique à hydrogène d'Enel -  Tous droits réservés par EnelSharing
La centrale électrique à hydrogène d'Enel -  Tous droits réservés par EnelSharing
La centrale électrique à hydrogène d'Enel - Tous droits réservés par EnelSharing

La première centrale électrique à hydrogène est italienne

Le groupe italien Enel a inauguré cet été une centrale électrique à hydrogène…  la première au monde à l’échelle industrielle.

Installée à Fusina près de Venise, cette usine a été construite à proximité du vaste complexe pétrochimique de Marghera et d’une centrale thermique à charbon.  “Nous avons développé une technologie qui permet d’utiliser un combustible fossile proprement, sans émissions de polluants ni de CO2″ indique Sauro Pasini, le directeur de la recherche d’Enel.  “Une des manières de le faire c’est de gazéifier  le charbon, de produire hydrogène et CO2, de séparer le CO2 et de produire de l’électricité avec l’hydrogène avec un prototype que nous avons développé pour Fusina, une machine qui n’existe pas encore sur le marché. C’est une version similaire à notre centrale combinée à gaz avec lequel nous produisons habituellement de l’électricité. Si ce n’est que la turbine au lieu d’utiliser les gaz utilise l’hydrogène comme combustible. L’hydrogène est brûlé et produit 12  méga watts d’électricité. La chaleur des fumées chaudes est récupérée : elle est utilisée pour  produire de la vapeur, qui est  réexpédiée dans notre centrale combinée de  Fusina  et permet de produire quatre autres mégawatts d’électricité”. L’usine produira 60 millions de kW/heure par année, de quoi alimenter 20′000 foyers et économiser 17′000 tonnes de CO2 par année.

Stockage de l’énergie

Il y a plusieurs projets de ce type en cours dans le monde qui devraient se concrétiser d’ici 2015. Mais cette solution reste relativement limitée. “C’est une utilisation très intelligente de la proximité d’une raffinerie et d’une centrale au charbon. Mais ces circonstances-là, vous n’allez pas les retrouver partout. ” souligne Hans Bjorn Puttgen. Pour directeur de l’Energy Center de l’EPFL comme pour le directeur de la recherche d’Enel, l’avenir de l’hydrogène c’est le stockage de l’électricité produit de préférence par des énergies renouvelables. L’EPFL travaille sur la production d’hydrogène par photo-électrolyse, hydrogène stockée puis utilisée pour produire de l’électricité.  “La demande d’électricité ne cesse de croître. Il faut donc explorer toutes les pistes, utiliser les solutions adaptées aux spécificités locales”.

3 réactions

  1. bizare
    Le 30 septembre 2010 à 13:15

    Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/www/dff2ab0d58740f9cbe04fd5fe245b779/web/wp-includes/post-template.php:81) in /home/www/dff2ab0d58740f9cbe04fd5fe245b779/web/wp-includes/functions.php on line 1545

    Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/www/dff2ab0d58740f9cbe04fd5fe245b779/web/wp-includes/post-template.php:81) in /home/www/dff2ab0d58740f9cbe04fd5fe245b779/web/wp-includes/functions.php on line 1545

    Bonjour,
    Vous écrivez:”…sans émissions de polluants ni de CO2?, mais deux lignes plus bas, on trouve “Une des manières de le faire c’est de gazéifier le charbon, de produire hydrogène et CO2, de séparer le CO2 …”
    Où est-il passé le CO2 extrait du charbon???
    L’avez-vous mis en bouteille pour Soda-club?

    deletrst
    Le 30 septembre 2010 à 14:51

    Il s’agit, comme les paranthèses l’indiquent, des propos de Mr Pasini…

    Philippe Guglielmetti
    Le 1 octobre 2010 à 8:32

    C’est un peu facile… vous dites fort justement dans le reportage “rien ne se perd, rien ne se crée”, donc LA question à poser à ce monsieur Pasani était “mais que faites-vous donc du CO2 ?”

    Pendant tout le reportage je me suis dit “mais quand va-t-il donc poser LA question ?” et puis non.

    Peut-être qu’une idée serait de poster sur ce blog les sujets FUTURS, qu’on puisse vous souffler les questions intelligentes à poser…

    comment-bottom

Les commentaires ne sont pas ouverts sur cet article.